Identifier les douleurs physique du jeune joueur

Des douleurs mécaniques chez l’ado

Tout autres sont les douleurs osseuses et articulaires dont se plaignent les enfants un peu plus grands et les adolescents, surtout les garçons. Elles sont abusivement étiquetées "douleurs de croissance". Il s’agit en réalité d’"apophysites", c’est-à-dire d’inflammations de la zone où un tendon s’insère dans un os. La sensation est plus diffuse, moins intense et moins spectaculaire que chez le tout-petit. Ces douleurs sont reconnaissables à deux critères.

  • Elles surviennent souvent chez un enfant ou un ado actif, après un effort physique intense ;
  • Elles sont très clairement situées au voisinage d’une articulation.

Il y a trois localisations plus fréquentes :

  • le genou chez les petits footballeurs, gymnastes ou tennismen atteints de la maladie d’Osgood-Schlatter. Celle-ci se caractérise par une douleur irradiant au niveau de la petite bosse juste en dessous du genou (elle est due à des microfissures du cartilage à l’endroit où s’insère le tendon rotulien) ;
  • le talon, siège de la maladie de Sever. Liée au surmenage du tendon d’Achille et de l’os dans lequel il s’insère, le calcanéum, elle est le plus souvent consécutive à la pratique excessive de sports tels que le saut ;
  • la hanche, mais c’est plus rare.

"Lors du pic de puberté, la masse musculaire augmente, la puissance développée par certains muscles, en particulier le quadriceps, est donc singulièrement accrue. Or les os sur lesquels ces muscles sont fixés n’ont pas terminé leur croissance, ils sont encore immatures et cartilagineux. Si l’enfant a une activité physique assez importante, les muscles vont tirailler sur la zone d’insertion tendineuse, entraînant des douleurs de l’apophyse osseuse et une inflammation locale,"

Une seule solution, la diminution de l’activité sportive en cause, voire son arrêt. Le repos suffit dans l’immense majorité des cas à résoudre le problème. Attention toutefois à ne pas être trop restrictif et à bien négocier avec l’enfant la mise entre parenthèses de son hobby

LA MALADIE D’OSGOOD SCHLATTER

C'est la souffrance de l’insertion basse du tendon rotulien, au niveau  de la tubérosité tibiale antérieure,  chez le jeune sportif en période de croissance. Elle a été décrite pour la première fois en 1903, conjointement par deux auteurs, l’un anglo-saxon OSGOOD, l’autre allemand SCHLATTER, d'où son nom

 

Cette maladie survient préférentiellement chez le garçon, au moment de la puberté. Elle touche plus volontiers les enfants sportifs qui pratiquent des sports où les impulsions ou la course sont importantes : football, basket, tennis, gymnastique…

 

pour plus d'infos suivez le lien: Maladie Osgood

MÉTÉO LA MURETTE À 5 JOURS

Météo La Murette © meteocity.com